prorael
Le saviez-vous ?
Le livre

livre_fer.jpg
Allez à la source
TÉLÉCHARGER gratuitement les livres de Raël The Message Given by ETs et découvrez par vous même les Messages que nous ont donné nos Créateurs lors de leur rencontre avec Raël en 1973
Liens
Welcome
Username:

Password:


Remember me

[ ]
Lettre ouverte à Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L’Express

Monsieur Barbier,

Vous avez publié récemment un édito particulièrement « sectophobe » dans les colonnes de L’Express tenant des propos haineux à l’encontre des Nouvelles minorités religieuses faisant suite à la récente condamnation par la Cour européenne des Droits de l’homme de la France pour sa chasse aux sorcières menée contre elles, depuis plus de vingt ans.

Je crois qu'il est du devoir de tout journaliste de faire preuve de rigueur, d’objectivité et de circonspection. Il doit aussi s’assurer d'éviter de véhiculer des préjugés, d'utiliser des stéréotypes ou de faire usage de qualificatifs discriminatoires ou vexatoires envers quelque groupe que ce soit.

Je suis persuadé qu’aucun rédacteur en chef dans votre journal n’aurait permis qu’un journaliste titre son travail portant sur les Noirs « Les Nègres » ; ou « Les tapettes » pour parler des Gays; ou «Les Youpins» pour parler des Juifs ou même « Les Putes » pour parler des prostituées.

Mais, l’usage du mot secte pour qualifier les groupes religieux minoritaires ne semble nullement vous incommoder. Pourtant, tout journaliste moindrement renseigné devrait savoir que le terme « secte » est excessivement péjoratif et fortement récriminé par l’ONU, qui recommande d'ailleurs d’utiliser l’expression « Nouvelle minorité religieuse ». M. Abdelfattah Amor, Rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction, souligne d’ailleurs, dans un de ses nombreux rapports, que l’usage du « terme de secte revêt une connotation péjorative. La secte serait distincte de la religion et ne pourrait pas, en conséquence, se prévaloir de la protection accordée aux religions. Ce type d'approche véhicule une logique d'amalgame, de discrimination et d'exclusion qu'il n'est pas facile de justifier et encore moins d'excuser, tant elle heurte la liberté religieuse. »

Votre édito n'est donc pas seulement insultant pour tous ceux qui font le choix de penser différemment, il est aussi la preuve consternante que l'intolérance qui a conduit toutes les minorités religieuses à s'expatrier au fil des siècles sévit toujours dans le pays qui se prétend être celui des
Droits de l'homme.

Pour vous, « les vrais Droits de l'homme imposent de protéger les faibles des gourous ». Protéger les « faibles » absolument, mais qui sont ces faibles et de quoi ou de qui doit-on les protéger ? L'esprit des Droits de l'homme est simple, il permet d'assurer que tout être humain a le droit de penser et de s'exprimer sans contrainte. Le fait même de traiter de « faible » quelqu'un qui choisit de suivre un maître a penser – définition du mot gourou – et donc peut-être un courant de pensée qui ne constitue pas la majorité, est un détournement évident de l'esprit des Droits de l'homme. Les Droits de l'homme sont justement là pour défendre ceux qui ne suivent pas les courants majoritaires, sans qu'il y ait besoin de porter un jugement sur la pensée en question.

C'est ça la vraie liberté de penser. Les majorités n'ont pas besoin d'être défendues, elles ont, par définition, le pouvoir de se protéger. Les Droits de l'homme sont justement là pour protéger les minorités de la pression des majorités. Les faibles à protéger ne sont pas faibles d'esprit, ils sont faibles en nombre et ont besoin de cours impartiales comme la Cour européenne des droits de l’homme pour espérer survivre face à la montée de haine telle que celle exprimée par L’Express.

Selon vous, tout individu qui rejoint un groupe religieux minoritaire est un simple d'esprit qui « abdique son libre arbitre » et « cherche un filet de sécurité ». Parler de filet de sécurité est pour le moins ironique quand on parle de la vie des membres de minorité religieuse en France. Si vous décidiez de faire une courte enquête sur le sujet, vous pourriez, par exemple, porter le symbole des Raëliens pour une journée, ou même quelques heures et déterminer le niveau de sécurité qu'un individu peut ressentir lorsqu'il rejoint officiellement un groupe minoritaire.

Apres avoir fait face aux quolibets, à la moquerie et même au sentiment instinctif de peur des français qui ont entendu répété depuis 20 ans combien un Raëlien est un danger pour la société, il pourrait conclure rapidement que s'afficher Raëlien n'apporte absolument aucune sécurité. On est même à haut risque de se faire agresser physiquement, surtout si M. Mettout est a proximité. Si vous preniez le temps de lire ne serait-ce qu'un résumé de la philosophie raëlienne, vous verriez que pour ces soi-disant simples d'esprit à la recherche de sécurité, il n'y a pas de dieu, pas d'âme, pas de paradis, pas de promesses de vie éternelle, pas de culte de personnalité, juste une compréhension de la vie et de ses origines basée sur des données scientifiques vérifiables. Où est la recherche de sécurité dans cette démarche ?

Où est la recherche de sécurité quand on sait qu'être Raëlien entraine très souvent la perte de son emploi, la perte de la garde de ses enfants. Il faut au contraire être très courageux pour être Raëlien en France et se tenir debout en affirmant que la vie a été scientifiquement créée par d'autres êtres humains qui nous ont fait à leur image. Le fait même de se dire Raëlien en France dans le climat actuel devrait attirer un respect inconditionnel de toute personne capable de prendre un peu de recul.

Est-ce abdiquer son libre arbitre que de devenir Raëlien comme vous le prétendez M. Barbier ? Qui peut en être juge? Quel niveau de libre arbitre avez-vous pour écrire cet éditorial condescendant ? Nul doute que vous recevez un salaire en échange de vos services et qu’en échange de ce salaire, M. Barbier, vous deviez assurément vous en tenir à un certain nombre de règles que votre employeur vous impose. Nous sommes donc en droit de nous demander de quel niveau de libre arbitre vous disposez lorsque vous écrivez chacun de ses articles, puisque vous êtes soumis a des règles qui conditionnent votre survie alimentaire et professionnelle.

Quel est votre niveau de libre arbitre lorsque vous parlez du sujet des religions minoritaires ? De quelles informations ou désinformations disposez-vous pour juger les choix philosophiques d'autrui et qualifier certains de « faible » ? Combien de membres de minorité religieuse avez-vous côtoyé pour pouvoir porter un jugement éclairé ?

Un Raëlien ne reçoit aucun salaire pour sa contribution au fonctionnement du Mouvement Raëlien et n’a aucune règle qui lui soit imposée. La seule règle qui est suggérée aux membres du Mouvement Raëlien est de pratiquer la non-violence absolue. Elle est suggérée seulement et heureusement bien respectée. Imaginons cependant qu'un Raëlien ne suive pas la règle et fasse preuve de violence, il ne va pas être « excommunié » pour autant. Il sera dénoncé aux autorités comme tout citoyen qui respecte les lois se doit de le faire mais ne recevra pas de « pression » de la part du Mouvement Raëlien car chacun est libre de conduire sa vie comme il l'entend, libre d'être Raëlien un jour et de se déclarer non Raëlien le lendemain.

A ma connaissance, il n'y a rien dans le fonctionnement des mouvements minoritaires qui justifie votre affirmation qu'un membre d'une minorité religieuse perd son libre arbitre lorsqu'il rejoint une telle communauté de pensée, je dirais que bien au contraire, c'est en appliquant enfin son libre arbitre qu'il ou elle est capable de se libérer des peurs instillées par la propagande « anti-secte » pour enfin vivre ce qu'il ou elle souhaite vraiment vivre et exprimer.

Toujours selon vous, il n'y a pas de « pensée » à protéger dans les religions minoritaires car « elles ne sont pas des religions, elles ne pensent pas et prospèrent sur l'anémie de la conscience de leurs membres ». En d'autres termes, les religions qui existent depuis longtemps pensent mais les « débutantes » font fortune sans penser. Pourtant de nombreux universitaires publient régulièrement des études sur les différents groupes philosophiques « débutants », groupes qui sont d'ailleurs parfaitement respectés et reconnus dans d'autres pays, notamment aux Etats-Unis dont la constitution, écrite par ceux qui ont du fuir l'Europe intolérante, assure à tout citoyen de pratiquer sa religion en toute sécurité.

« La République est, ici, notre vieux rempart. » déclarez-vous enfin. C'est peut être la seule affirmation que les Raëliens acceptent de partager avec vous car selon notre compréhension, la République n'est pas sensée avoir de sous citoyens et sa constitution garantit le respect de la pensée même si cette pensée dérange. La République se doit effectivement d'être un rempart contre la pensée unique et notre république à malheureusement besoin d'être rappelée à l'ordre par l'Europe et l'ONU car elle a oublié l'esprit qui à dicté sa fondation.

Depuis 20 ans, elle fustige des groupes qui aspirent à plus de paix et d'amour sur terre et œuvrent pour le bien-être de tous, elle contribue au harassement quotidien de millions de français en soutenant la Miviludes et les rumeurs qu'elle colporte ; rumeurs reprises et amplifiées par la presse comme le montre ce triste éditorial de L'Express.

Dans son article du 22 fevrier, Eric Mettout, votre collègue, dénigrait la comparaison faite entre la propagande anti-secte actuelle et la montée de l'anti-sémisme en Europe qui a conduit aux actes barbares commis en Allemagne nazie. Il est pourtant bon de rappeler qu'à l'origine des actes ayant conduit à la quasi extermination du peuple juif, il y a eu des articles similaires au sien et au vôtre dans les journaux de propagande antisémite. Il est encore temps de reconnaitre le dérapage et de le corriger.

Être complice directement ou indirectement du colportage de préjugés discriminatoires envers un groupe minoritaire n’a pas sa place et ne devrait pas être toléré dans un journal comme le vôtre, a fortiori dans une société multiculturelle, multi-ethnique et multi-religieuse comme la France.

Nous devons être plus que jamais vigilants afin de couper à ras le sol les premiers germes de toute forme de préjugés, de discrimination et de ce fait, d'incitation à la haine envers ceux et celles qui sont différents de la majorité.

C'est pourquoi nous demandons à L’Express de faire preuve d'humanité et de dignité, en reconnaissant qu'il y a là l'embryon d'un dérapage qu'il faut corriger immédiatement, si l'on ne veut pas qu'un jour, les historiens vous comparent à Julius Streicher et votre journal au Der Stürmer...

C'est l'opportunité que les Raëliens offrent à l'Express en lui rappelant les fondements de la République, les fondements des Droits de l'homme, les fondements du respect des libertés de chacun.

Cette opportunité sera encore offerte ce 25 février 2013 par le leader du Mouvement Raëlien en France qui sera présent devant les locaux de L'Express, une dernière chance offerte avant de déposer plainte pour agression.

Eric Remacle,
Guide Raëlien, responsable du service juridique du Mouvement Raëlien en Europe


Posted on 25 February 2013 | printer friendly

Un journaliste de l'Express frappe le leader du Mouvement Raëlien français
Ce mardi 19 février, alors qu'une délégation raëlienne manifestait pacifiquement son indignation devant le siège de l'Express suite à l'ignoble édito de son directeur de publication, Christophe Barbier, tenant des propos haineux envers les minorités
France: les raëliens manifestent devant le siège du magazine l’Express suite aux propos haineux du journaliste Christophe Barbier envers les minorités religieuses
France: les raëliens manifestent devant le siège du magazine l’Express suite aux propos haineux du journaliste Christophe Barbier envers les minorités religieuses
Raël applaudit la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l'homme pour violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion
La Cour européenne des droits de l'homme a donné raison à plusieurs associations appelées dédaigneusement "secte" en France, la condamnant pour violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion. Les juges de Strasbourg ont invalidé
OSCE: Les Raëliens dénoncent la France et la Belgique pour leur politique anti minorités religieuses.
Pour la dixième fois, une délégation raëlienne s’est rendue à l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) le 4 octobre 2011.
Une Cour fédérale américaine condamne deux réalisateurs de film qui avaient prétendu avoir infiltré les Raëliens.
Le 15 septembre 2011, la Cour fédérale a émis un jugement définitif à l'encontre de Abdullah Hashem et Joseph McGowen
RSS Feeds
Our news can be syndicated by using these rss feeds.
rss1.0
rss2.0
rdf
Tous droits réservés - Mouvement Raëlien international